Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Un monde meilleur: citations

Pour triompher, le mal n'a besoin que de l'inaction des gens de bien
(Edmund Burke, homme politique et philosophe irlandais du XVIIIème siècle).

 

La politique, c'est l'art de rendre possible ce qui est nécessaire
(Jacques Chirac, phrase de campagne lors de la présidentielle de 1995).

 

Ma génération a bâti les murs de l'UE; votre génération devra en décorer l'intérieur
(François Mitterrand, à Henri Emmanuelli, à l'occasion d'un entretien en tête-à-tête).

 

Dans les pyramides du pouvoir, les ovaires c'est comme l'oxygène: ça se raréfie avec l'altitude
(Isabelle Alonso, ancienne présidente des Chiennes de garde, mouvement féministe).

 

“A une juste guerre, préférons une injuste paix” (Samuel Butler)

 

“Les guerres surviennent toujours entre deux Etats de paix. Alors, supprimons la paix et nous n'aurons plus de guerre
(
Almanach de l'Os à moelle, pensée du 17 octobre 1980)

“C'est dans son coeur qu'il faut construire la paix” (Dalaï-Lama)

“Il n'y aura pas de paix sur cette planète tant que les droits de l'homme seront violés en quelque partie du monde que ce soit”
(
René Cassin, in "Déclaration universelle des Droits de l'Homme", 1948)

“Il est plus facile de
faire la guerre que la paix” (
G. Clemenceau, Discours de paix, 1919)

“Il n'y a jamais eu de bonne guerre ni de mauvaise paix” (Benjamin Franklin, Lettre à John Quincy, 1783)

“Deux coqs vivaient en paix: une poule survint,-Et voilà la guerre allumée”
(
Jean de La Fontaine, Fables "les Deux Coqs")

“On ne fait la guerre que pour faire enfin la paix” (Dictionnaire Le Littré)

“La paix, c'est de la
guerre ailleurs”
(
Jacques Prévert)

“S'irriter d'un reproche, c'est reconnaître qu'on l'a mérité” (Tacite, historien romain des Ier et IIème siècles après JC)

Petite présentation du blog... et de son auteur

Nouvelle DonneDe 2005 à 2012, j'ai tenu un blog intitué Jes6 ("Justice, Equité, Solidarité, pour une VIème République"), réagissant aux faits d'actualité et aux décisions de la présidence Sarkozy.

Homme de gauche, l'élection de François Hollande a été une bonne nouvelle, l'ouverture d'une nouvelle phase...

Mais, mon métier m'a éloigné de la blogosphère.

Déçu par la politique menée, mon militantisme socialiste s'est petit à petit éteint. Fin 2013, la création d'un nouveau parti, Nouvelle Donne, a rallumé la flamme d'un citoyen qui perdait son optimisme. Alors que 2014 est une année électorale, qui s'annonce donc passionnante sur le plan politique, j'espère reprendre le chemin de mon clavier pour alimenter un blog auquel je veux donner un nouveau souffle !

 
Né en Picardie en 1986, j'ai grandi, étudié et travaille toujours dans cette région: je suis aujourd'hui professeur d'Histoire-géographie dans un collège de l'Aisne et mon métier est ma passion ! La politique, qui permet aux uns de s'investir pour changer la vie des autres, m'attire depuis le plus jeune âge.

De 2006 à 2009, j'ai fait partie de la première fournée de CRJ (Conseillers Régionaux Jeunes) élue au suffrage direct par les jeunes de 16 à 25 ans de ma région: ce mandat de trois ans m'a donné l'expérience du travail d'équipe et l'opportunité de contribuer à des projets concrets.

 

De 2006 à 2010, j'ai été militant au PS, participant à la campagne présidentielle de Ségolène Royal puis aux municipales de 2008 au cours desquelles je fus, moi-même, candidat sur une liste d'opposition au maire sortant. A quelques voix, j'aurais pu être conseiller municipal !

Ecologiste convaincu, je me décris volontiers comme progressiste et humaniste: changer le monde, changer l'Europe, changer la France. Les défis sont nombreux. Placer l'homme au coeur d'un système gangréné par l'argent et les puissances hors-sol anti-démocratiques, quel défi !

 

La renaissance de mon blog n'est pas une rupture: dans la colonne de droite, vous pouvez accéder à mes "Archives Jes6" (où je souhaite garder la trace de ces pages de propositions Oiseau-bleu-de-Magritteque j'ai rédigé pendant ces années) ansi qu'aux principales communautés auxquelles je continuerai de contribuer, qu'il s'agisse de "Réformer la France", "La voix des Européens" ou "Pour un monde meilleur" que j'ai créé avec l'ambition d'en faire une plate-forme utopique où puissent s'exprimer les rêves les plus fous d'un monde pacifié, démocratisé et équitable des blogueurs optimistes.

 

Sur "AurelR le citoyen", je vous souhaite de bons moments de lecture.

N'hésitez pas à publier vos commentaires, à me suivre via la newsletter du blog, ainsi que les réseaux sociaux (notamment sur Twitter: @AurelienRoyer86 et les hashtags #reprendrelamain, #bonsenscitoyen, #mondemeilleur), ou à me contacter par mail (en attendant de la renouveler): contact@jes6-leblog.eu

8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 12:16

Numéro du 8 septembre:

 

 Hebdo-du-8-septembre.jpg

 

Mon éditorial: "Semaine de rentrée des classes. Semaine riche en événements politiques. Aussi bien en politique intérieure française qu'à l'international. Mais, malheureusement, les occasions de s'indigner se sont accumulées... Pour moi, le mot de la semaine: "Mensonge".

Mensonge quand l'entourage de Johnny Hallyday (super-star dont la tournée des hôpitaux de la région caraïbe est trop suivie !) ose affirmer que ses trois hospitalisations successives sont la seule conséquence d'une simple bronchite. Attrapée dans une des régions les plus chaudes du globe? Avec la nécessité de multiplier les examens de contrôle pendant trois à quatre jours d'hospitalisation?... On peine à le croire.

Mensonge quand François Hollande, président normal, décide de remettre à Paul McCartney (1ère super-star étrangère à accéder au grade d'Officier) une Légion d'honneur qui continue de perdre la légitimité originelle voulue par Napoléon. L'actuel chef de l'Etat ne sera donc pas celui qui réduira le nombre de décorations pour ne récompenser que les citoyens, célèbres ou anonymes, véritablement méritants !

Mensonge quand, dans leurs discours anesthésiants prononcés devant des foules partisanes et enthousiastes, les deux épouses des candidats prononcent les discours d'ouverture des conventions intronisant leurs maris. Amour, gloire et beauté: on est bien loin de la politique qui nous passionne... A croire que les citoyens américains sont si stupides !

Mensonge, enfin, quand certains experts continuent de croire qu'un régime fort à la Poutine, même illégitime et imparfait, est loin des totalitarismes passés. Procès politiques, peines de prison inhumaines, absence des libertés fondamentales: le peuple russe est muselé... sans que l'indignation internationale ne soit à la hauteur !

Bref, les mensonges s'accumulent. Les politiciens échouent, sauf à nous convaincre qu'à l'avenir, ils feront mieux. Qu'il faut attendre. Qu'un avenir meilleur est encore à porter de main, malgré les efforts qu'il faudra fournir... La preuve? Ecoutez M. Hollande dimanche soir sur TF1 !".

 

Liste de mes articles de la semaine pour (re)découvrir les "immanquables":

- L'indignation de la semaine: Quand les politiques nous prennent pour des c...

- Le nouveau PS: remake de l'ex-UMP?

- L'analyse politique de la semaine: Gauche molle contre droite folle !

- Découvrez, enfin, un article du 31 août que je viens de finaliser: Le duel Romney/Obama.

Repost 0
Published by Aurelien Royer - dans Jes6 Hebdo
commenter cet article
2 septembre 2012 7 02 /09 /septembre /2012 11:59

Après une semaine de vacances en Charente-maritime (riche en découvertes historiques, notamment), c'est la rentrée pour Jes6. Votre rendez-vous hebdomadaire du samedi consacre sa dernière parution au développement durable... ainsi qu'au premier article d'une série consacrée à la présidentielle américaine.

 

Numéro du 1er septembre (publié le 2):

 

Hebdo-du-1er-septembre.jpg

 

Mon éditorial: "La grande conférence environnementale, prévue à la mi-septembre, sera-t-elle le pendant hollandais du Grenelle de l'environnement sarkozyen? Trois mois après le retour de la gauche au pouvoir, il serait temps, en effet, que l'Ecologie et le Développement durable devienne une véritable priorité de la nouvelle équipe. Mal placée dans l'organigramme gouvernemental, cette thématique n'a pas eu droit à l'attention des médias.

En cette rentrée, Jes6 met donc l'Environnement à l'honneur. Comment aider les citoyens à adopter des comportements plus éco-responsables? Quels moyens l'Etat doit-il donner à cette priorité? Quelles énergies faudra-t-il favoriser à l'avenir? Comment sortir (et dans quelle proportion) de la dépendance au pétrole ou au nucléaire? Autant de questions fondamentales, qui obligent à réfléchir à long terme, au-delà des clivages partisans, auxquelles il est nécessaire de répondre... et autour desquelles il faudrait débattre !

L'essentiel est de ne pas se laisser enfermer dans le faux débat de savoir si le PS et les Verts risquent de rompre. Le président Hollande va devoir montrer qu'après une grande concertation (qui est sa marque de fabrique), il saura trancher... et vite ! Les socialistes vont devoir montrer qu'au-delà de leur majorité à l'Assemblée, ils savent prendre en compte les remarques et suggestions de leurs partenaires.

Et si, pour éviter le clash (qui, médiatiquement, masquerait le contenu des décisions prises), le gouvernement décidait de soumettre les grandes questions écologiques à référendum? Pour décider de la part du nucléaire, débattons de ses avantages et de ses inconvénients, puis laissons aux Français le soin de décider. Voilà ma première grande contribution au débat: bonne lecture !".

 

Pour prolonger cette analyse, (re)lisez les articles concernés:

- Pour une politique durable: Protéger la planète... avant les amendes;

- Vidéo: Aréva et la part du nucléaire;

- Vidéo: les prix de l'essence chez Leclerc;

- Exercice de politique-fiction: si j'étais ministre des Affaires étrangères;

- Mon article sur le duel Romney/Obama.

Repost 0
Published by Aurelien Royer - dans Jes6 Hebdo
commenter cet article
18 août 2012 6 18 /08 /août /2012 10:19

Numéro du 18 août :

(attention: pas de "parution" le 25 août !)

 

Hebdo-du-18-aout.jpg

 

Mon éditorial: "Lu, dans le Courrier des lecteurs d'un journal local, un commentaire du style: "François Hollande avait promis qu'il redresserait la situation de la France dans les cent jours; raté !" Soit l'auteur de cette remarque est stupide, soit, hypothèse plus probable, il n'a pas suivi avec attention la dernière campagne électorale ni lu avec précaution le projet présidentiel du candidat Hollande. Inquiétant, pour notre démocratie, que des citoyens puissent encore croire que les politiciens, aussi déterminés soient-ils, puissent changer les choses, sur le plan social et économique, en si peu de temps !

Les 100 premiers jours de François Hollande, c'est l'histoire d'une incompréhension: alors que le Président normal prend le temps de la concertation et de la réflexion, les Français attendent des décisions fortes qui puissent transformer leur quotidien. Malgré le vote de mesures jugées symboliques par la majorité (essentiellement, des retours en arrière... sur la TVA sociale, les droits de succession, la défiscalisation des heures sup'), les Français ne perçoivent pas de changement. La plus symbolique des mesures (la baisse du salaire de nos dirigeants) ne concerne d'ailleurs pas les citoyens... Ainsi peut-on sans doute expliquer la faible popularité du chef de l'exécutif, le pessimisme des Français et la faible confiance qu'ils accordent à la gauche au pouvoir !

Dès lors, que faire? Bloquer les prix des carburants? Attendons début septembre. Lutter contre le chômage? Le gouvernement tente de limiter l'hémorragie... mais le contexte fragilise les grands groupes qui multiplient donc les plans sociaux. La situation est donc critique et plusieurs ministres, attaqués par l'opposition droitière, sont sur le terrain. Ces ministres hyperactifs, Jes6 les avait identifié début juin: Arnaud Montebourg a porté les premières semaines en concrétisant ce qui sera le grand "changement" du quinquennat, le dialogue social (bientôt constitutionnalisé?) ou encore Christiane Taubira, qui a mis son franc-parler au service d'une autre conception de l'enfermement pour lutter contre la récidive des mineurs (bel échec du sarkozysme !).

Le 3ème, c'est Manuel Valls, "hyperministre" de l'Intérieur qui a eu l'occasion d'être sur le terrain ces derniers jours: comparé à l'un de ses prédécesseurs, Nicolas Sarkozy, il subit lui aussi les attaques de la droite. Conseiller à la sécurité au sein de l'UMP, Eric Ciotti appelle à "différencier l'action et la communication", estimant que le gouvernement s'enferme dans la seconde... Il est vrai que, du temps de super-Sarko, la communication n'était pas une priorité. Les déplacements présidentiels, extrêmement réactifs, sur les lieux de tous les faits divers, ont-ils permis de réduire la délinquance? On croit rêver !".

 

Comme d'habitude, voici la liste de mes articles de la semaine:

- 100 jours en Hollandie: faux départ?

- L'actualité de Manuel Valls: Amiens-Nord, Roms: la Loi doit être plus forte !

- Polémique sur le mariage homo: Politique familiale: 2013, année zéro?

- Une idée lecture pour la fin de l'été: "Monsieur le Commandant" de Romain Slocombe;

- Pour faire suite à cet éditorial, vous pouvez aussi revoir la "Une" du 2 juin dernier sur laquelle je mettais à l'honneur les trois ministres dont il est question ce jour: cliquez ICI.

 

Je vous annonce, par ailleurs, que Jes6 fait une pause la semaine prochaine: en vacances dans la région de La Rochelle pour la semaine (une belle semaine, chaude et normalement ensoleillée, pour un vrai repos... avant la reprise des cours dans deux semaines !), je ne publierai donc pas d'articles avant lundi 27, au mieux. Mais, le rythme des publications devrait baisser: avec la reprise du boulot, mon emploi du temps redeviendra bien chargé ! Bonne semaine à tous !

Repost 0
Published by Aurelien Royer - dans Jes6 Hebdo
commenter cet article
11 août 2012 6 11 /08 /août /2012 10:08

Numéro du 11 août:

 

Hebdo-du-11-aout.jpg

 

Mon éditorial: "Au revoir Londres ! Bonjour Rio ! A l'heure où les JO s'apprêtent à s'achever dans la capitale londonienne, nombre d'athlètes ont déjà les yeux tournés vers le Brésil, prochain organisateur des Olympiades d'été. Ceux qui ont échoué cette année, mais qui nous ont fait vibrer et qui auront eu la fierté de porter nos couleurs. Ceux qui ont brillamment réussi en remportant une médaille, quel qu'en soit le métal, et qui rêve de renouveler l'exploit (voire de l'améliorer). Ceux qui, tous jeunes, n'ont pas accéder aux Jeux Londoniens et qui seront les porte-drapeau de notre pays dans quatre ans.

Nous, Français, avons déjà les yeux tournés dans douze ans... Après une olympiade en Amérique latine en 2016, une ville ni européenne ni américaine devrait obtenir l'organisation des Jeux de 2020: Madrid, vaincue pour 2016, Istanbul et Tokyo sont en lice. Réponse l'année prochaine. Et, en 2017, c'est la ville hôte des Jeux 2024 qui sera choisi. La capitale française doit préparer un dossier en béton: retrouvez mes pistes, cette semaine.

L'autre grand dossier de la semaine, sur Jes6, c'est la réforme de l'Ecole. Voulue par le gouvernement, cette refondation appelle des décisions fortes. Sur la forme, le ministre vise juste, avec une concertation en ligne de tous les acteurs volontaires. Sur le fond, l'objectif semble intéressant: instruire puis éduquer, avec l'ambition de conduire toute une génération au même objectif... en maintenant donc le collège unique. Les pré-propositions sont, elles aussi, justes: rythmes scolaires, simplification du Socle des compétences, baisse des effectifs par classe.

Pour aller plus loin, je soumet aux lecteurs une liste de propositions, qui concernent aussi bien les rythmes scolaires, la place du sport ou des langues vivantes. L'occasion, pour moi, de synthétiser mes réflexions depuis quelques années et de susciter, je l'espère, le débat sur l'avenir de notre Ecole. Cette école où, tous jeunes, vous avez sans doute appris par coeur que l'événement de l'année 1515... c'est la bataille de Marignan ! Sans forcément savoir le nom du roi de France de l'époque, le nom de nos ennemis, le lieu de la bataille, ses conséquences, ni même sa date exacte ! Avec le dernier numéro de "France Info y était", replongez au XVIème siècle ! Suivez CE LIEN".

 

Et, à propos de liens, voici ceux qui vous permettront de retrouver mes cinq articles de la semaine... pour approfondir les thèmes de la "Une":

- Après la démission de K. Annan: les dictatures et le château de cartes;

- Mes propositions pour réussir Paris 2024;

- Réforme de l'Ecole: la lettre de V. Peillon... et mes propositions;

- Faire du sport? Ok, mais... (ou comment développer la pratique sportive).

Bonne découverte... et bonne semaine !

Repost 0
Published by Aurelien Royer - dans Jes6 Hebdo
commenter cet article
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 15:26

Numéro du 4 août (publié le 6):

 

Hebdo-4-aout.jpg

 

Mon éditorial: "Normal. Le trajet Paris-Brégançon du président Hollande l'a donc été: alors que la polémique continue sur les avantages et inconvénients de l'usage du train pour les déplacements présidentiels, le socialiste continue sur cette voie. Trois semaines de "repos" présidentiel avant le Conseil des ministres de rentrée. Trois semaines au cours desquelles je publierai, sur Jes6, quelques propositions concrètes sur des sujets majeurs, souvent délaissés. A l'heure où chaque ministre a reçu une "feuille de route", sur laquelle figure notamment les efforts budgétaires à faire, Jes6 affichera cinq feuilles de route prioritaires.

En attendant l'éducation (priorité hollandaise et à la "Une" la semaine prochaine), les politiques familiale et environnementale (la semaine suivante), je fais du renforcement des droits de l'homme une priorité urgente. Dans deux cas de figure, la dignité humaine manque. Or, dans une démocratie comme la nôtre, cette dignité doit être retrouvée...

Dans les prisons, à la suite du projet de Pierre Botton (un livre que je vous conseille), la mise en place de cellules individuelles et confortables apparaît indispensable: l'Etat doit réaliser, non pas un luxe (ce n'en est pas un !), mais un investissement financier pour que la privation de liberté soit la seule et unique peine à laquelle les prisonniers doivent être soumis, sans avoir à subir des situations parfois humiliantes.

Dans les hôpitaux, à la suite de l'hospitalisation de ma grand-mère (ce qui m'a placé, une nouvelle fois, face à la réalité de notre "système"), la mise en place de chambres individuelles m'apparaît tout aussi nécessaire. Là aussi, plus qu'une question de confort, c'est une question d'intimité, favorisant le lien soignant-soigné. Même s'il est vanté pour être l'un des meilleurs du monde, notre système de santé peut encore bénéficier d'améliorations. Celle-ci en est une.

La grande question qui se pose est simple: l'Etat aura-t-il les moyens, et surtout la volonté, d'investir dans de tels programmes? A l'heure où les économies paraissent nécessaires, le gouvernement réfléchit à la suspension de certains investissements du précédent quinquennat. Investir massivement, n'est-ce pas aussi créer de l'activité et moderniser le pays, plutôt qu'un simple endettement? Le débat est ouvert."

 

Et voici les liens qui vous permettront de lire les articles associés à cette "Une":

- A propos des investissements d'avenir: les casse-têtes du gouvernement;

- A propos de la politique carcérale: Prison Charles Roche - Hollande très attendu;

- A propos de la politique hospitalière: une réforme absolument nécessaire;

- A lire, également: JO à Paris? Les "pour" et les "contre" (suite de ma proposition pour les Olympiades estivales de 2024). Bonne lecture !

Repost 0
Published by Aurelien Royer - dans Jes6 Hebdo
commenter cet article
29 juillet 2012 7 29 /07 /juillet /2012 11:17

En raison de contraintes personnelles (liées à l'hospitalisation de ma grand-mère), je n'ai pas eu l'occasion de publier les articles que j'avais en tête... Avec un peu de retard, je vous propose donc un numéro double qui couvre les semaines des 21 et 28 juillet. Principal sujet: la réforme de l'Union Européenne, pour faire en sorte que l'Europe ait un sens et que ses dirigeants (futurs) pèsent vraiment sur les affaires du monde ! Tout un programme !

 

Numéro du 28 juillet (publié le 30):

 

Hebdo-28-juillet.jpg

 

Mon éditorial: "La planète entière a les yeux tournés vers Londres. La capitale britannique sera le centre du monde pendant une quizaine de jours, les JO étant l'événement sportif le plus fédérateur et le plus représentatif des valeurs que les différents sports peuvent véhiculer (respect des règles, de l'adversaire et de l'arbitre, fraternité au-delà des clivages patriotiques, partage d'émotions collectives...). Comme chaque fois, les Olympiades londoniennes vont brasser des millions de touristes sur le sol anglais, ainsi que des milliards de dollars dépensés (pour la construction et l'entretien des sites, mais aussi pour le tourisme associé à l'événement).

En attendant que des Jeux Olympiques puissent être organisés par plusieurs pays européens partenaires (ce qui donnerait du sens à une UE en panne) - encore une nouvelle idée ! -, la relance de la construction européenne semble nécessaire. Cette semaine, après mes propositions pour une réforme de l'ONU, je vous soumets mes idées pour redresser cette UE de moins en moins convaincante, tant pour la solidarité intérieure entre ses membres que pour le projet économique et politique qui lui permettrait d'être une puissance décisive (et moins fragile) à l'échelle mondiale !

Dans l'article de la semaine, j'abandonne mon ambition d'une UE calquée sur le continent européen, au sens géographique du terme (en gros, tous les Etats du continent doivent devenir membres pour atteindre, vite, l'UE la plus large et la plus parfaite possible). Constatant le peu de motivation de certains Etats membres, je crois qu'il est temps de s'orienter vers une Europe restreinte, regroupant les pays les plus motivés, unanimement d'accord pour adhérer à un projet politique approfondi (monnaie unique, harmonisations fiscale et sociale, transfert de compétences vers des institutions plus démocratiques...).

Ce projet passe par des décisions fortes. En clair, il va falloir approfondir les institutions européennes, vers plus de transparence et de démocratie. Les trois pouvoirs doivent être séparés. Des personnalités marquantes, connues des citoyens car élues par eux, doivent émerger pour diriger ce ensemble politique ambitieux. Un Parlement renforcé dans son rôle. Les axes de réflexion ne manquent pas. Il ne reste qu'à les concrétiser... et, pour voir, les découvrir !".

 

Liste des articles pour approfondir les thèmes de ma "Une":

- Ma proposition: réformer l'UE... et vite;

- Vers des JO Paris 2024? Les JO ou le vrai esprit du sport;

- JO à Paris: les "pour" et les "contre" (article plus récent).

Repost 0
Published by Aurelien Royer - dans Jes6 Hebdo
commenter cet article
14 juillet 2012 6 14 /07 /juillet /2012 10:02

Hebdo-du-14-juillet.jpg

 

Mon éditorial: "Premier défilé du 14 juillet pour François Hollande. Certaines traditions, abandonnées sous le quinquennat Sarkozy, ont donc été remises au goût du jour, telles l'interview télévisée à 13h15. La "normalité" hollandaise a donc bien refermé la parenthèse Sarkozy. D'autres décisions de l'ancien Président n'ont pas été remises en cause: la garden party dans les jardins, non rétablie, est remplacée par une ouverture des jardins au public. Alors que des écoliers ont chanté, devant la tribune présidentielle, une émouvante Marseillaise et que le chef de l'Etat s'est lancé dans un bain de foule, sitôt midi passé, une autre tradition, moins bénéfique, perdure: la promotion de la Légion d'honneur, pour mettre en lumière des stars au mérite contestable, n'est pas abandonnée. Encore quatre ans, M. Hollande, et votre 14 juillet sera presque parfait !

Des ministres présents, seule Mme Taubira a su rappeler l'importance de cette journée pour l'ensemble de la Nation. Alors que ses homologues disent leur fierté d'assister à cette cérémonie, la garde des Sceaux s'est réjouie de fêter l'anniversaire du 14 juillet dans une France de gauche, où l'esprit d'égalité et lutte contre les privilèges demeure, selon elle, d'actualité.

Le 14 juillet n'étant pas qu'un jour férié, il convient de se souvenir de l'engagement des citoyens français, révoltés parisiens, qui se sont battus ce jour de 1789 contre l'absolutisme d'un roi sourd à leurs attentes. A l'été 2012, France Info revisite les grands événements: dès aujourd'hui, et chaque samedi, vous pourrez retouver en "Une" de Jes6 Hebdo l'événement évoqué.

Plutôt que de nous tourner vers le passé, tournons nous aussi vers l'avenir... et lisez, au plus vite, les propositions de réforme que, cette semaine, je vous soumet afin de rendre l'ONU, actuellement fatiguée, bien plus efficace qu'elle ne l'est. Parce que la situation syrienne nécessite d'agir, plutôt que de commenter et dénoncer, les Nations Unies doivent se donner les moyens de se renouveler. Quelques clés sont sur le blog: à vos avis !"

 

Les articles de la semaine, à lire ou relire... pour y poster vos commentaires !

- Ma proposition: réformer l'ONU... et ses agences;

- Revivre l'histoire avec les "vrais-faux reportages de France Info"

- Humeur: mettre fin au dopage;

- Humeur: les médias et la mayonnaise antisémite;

- Et si on limitait les gains d'argent ?

Repost 0
Published by Aurelien Royer - dans Jes6 Hebdo
commenter cet article
7 juillet 2012 6 07 /07 /juillet /2012 14:00

Hebdo du 7 juillet

 

Mon éditorial: "Assad hors jeu !": quand arrivera ce jour où, en "Une" de tous les journaux du monde, un tel titre apparaîtra? Le monde occidental, réuni cette semaine en France, essaie de faire un nouveau pas en avant, vers l'éviction du tyran syrien. Bachar, ce Syrien moderne, qu'on nous présentait, du temps du quinquennat sarkozyste, comme un dirigeant occidentalisé (par ses études et sa femme) avec qui le dialogue était possible pour stabiliser et pacifier le bassin méditerranéen, est devenu le boucher du Proche-Orient. En guerre contre ses ennemis, il continue de faire bombarder des villes de son pays, provoquant volontairement la mort de milliers de ses concitoyens, femmes et enfants compris.

La tragédie syrienne, qui n'est pas sans rappeler certains aspects du drame libyen de l'automne dernier, est entré dans un nouvel acte: déterminés à trouver une solution politique (la transition, via l'opposition actuelle, est en marche), les Occidentaux s'éloignent, chaque jour un peu plus, des Russes et des Chinois pour virer le génocidaire de Damas. Qui appuiera sur la gâchette? François Hollande? On attend...

Sur un autre drame, qui touche aux pierres et à l'histoire, se joue en Afrique. On attend d'ailleurs que la justice internationale crée un "crime contre le patrimoine" pour traquer et condamner ces islamistes imbéciles qui détruisent le patrimoine de leur pays (le Mali) pour le simple plaisir de faire parler d'eux et de provoquer le scandale. Ainsi, la destruction des mausolées de Tombouctou, entrés dans les programmes d'histoire des écoliers français en classe de 5ème, est-elle un drame absolu. Un drame pour ce patrimoine auquel tout citoyen du monde doit s'intéresser. Un drame pour les populations locales qui sont frappées, dans leur histoire et leur culture, par des actes gratuits... sans revendication précise.

Une revendication, les citoyens libyens en ont une: que leurs maisons, leurs villes, leurs quartiers soient reconstruits. Pendant que la vie politique reprend ses droits, avec des élections démocratiques historiques, neuf mois après la mort de l'ex-dictateur de Tripoli, la population n'y trouve pas son intérêt. 60% de participation: c'est le score des législatives organisées cette semaine pour composer une Assemblée constituante. Bien peu pour un pays nouvellement libre. Mais, les préoccupations des habitants est ailleurs: reconstruire ! Que font les démocraties occidentales qui ont détruit pour déloger le tyran?".

 

Voici quelques articles à lire pour approfondir ces thèmes:

- Dossier syrien: l'audace ou la prudence?

- A propos du Brevet (Perles et perspectives) et de la politique éducative (On prend les profs pour des cons);

- Abolir la prostitution: lire ma réflexion sur Le droit des femmes.

Repost 0
Published by Aurelien Royer - dans Jes6 Hebdo
commenter cet article
30 juin 2012 6 30 /06 /juin /2012 11:30

Hebdo 30 juin

 

Mon éditorial: "Demain, juillet. Les juilletistes précoces sont déjà sur les routes, destination leur lieu de villégiature. Les vacances d'été sont dans tous les esprits... D'autant que, côté médias, la saison 2011-2012 est sur le point de s'achever: les émissions qui nous suivent tout au long de l'année cèdent leur place aux rendez-vous de l'été. Quand, sur nos programmes TV, réapparaissent "Fort Boyard" ou encore "L'étape du Tour" sur France 2, l'envie de farniente gagne le lecteur. Pourtant, l'année politique 2011-2012 n'est pas terminée !

En ce dernier jour du mois de juin, une figure de la gauche politique vient de s'en aller: tout nouveau député, Olivier Ferrand est mort à l'âge de 42 ans, à l'issue d'un jogging au cours duquel il a fait un malaise. Olivier Ferrand est un nom qui aurait pu faire son entrée dans le gouvernement Ayrault, aux côtés de la jeune garde représentée, côté hommes, par Manuel Valls ou Arnaud Montebourg. Avec ce dernier, M. Ferrand fut l'un des artisans du grand coup politique de l'automne 2011: président du club Terra Nova (célèbre pour ses positions souvent controversées, comme sur le PS qui devait "préférer les cadres aux ouvriers") et auteur de nombreux rapports officiels sur l'Europe, ce quadra prometteur est l'inventeur des primaires qui ont sacré François Hollande en octobre dernier, lui ouvrant la voie vers l'Elysée.

Depuis, la France a changé. A l'avant-garde, elle porte la voix des pays affaiblis par la crise et sa vision d'une Europe plus solidaire s'est récemment imposée, au sommet de Bruxelles. Soucieuse de l'égalité entre les citoyens, elle s'apprête à accorder aux couples homosexuels les mêmes droits qu'aux autres couples. Raisonnable et responsable, elle s'apprête à mener une politique de rigueur (n'ayons pas honte de l'écrire !) qui permettra aux finances publiques de rester dans les clous bruxellois... sans compromettre les chances de notre économie de repartir !

Bref, la saison politique qui s'achève a été riche et bouleversante. Beaucoup de chemin reste à parcourir, avec des décisions difficiles qu'il faudra prendre dans les prochains mois. Au fond, si le changement s'est si bien opéré, c'est un peu grâce à Olivier Ferrand... L'aventure des primaires et la construction d'un projet de gauche raisonnable sont deux de ses bébés: pour cela, M. Ferrand, merci !"

 

Mes derniers articles, à découvrir ce week-end:

- L'Europe à l'heure française: l'axe Paris-Madrid-Rome ;

- Couples homos et hétéros: tous égaux !

- Décisions symboliques: du bon et du moins bon;

- Une opposition constructive? Lisez "quand l'UMP perd la tête";

- Après la sortie des Bleus à l'Euro: du principe d'éducation.

Repost 0
Published by Aurelien Royer - dans Jes6 Hebdo
commenter cet article
24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 08:51

Numéro du 23 juin (publié le 24)

 

Hebdo 24 juin

 

Mon éditorial: "La semaine dernière, à la veille du 2nd tour, je titrais "Mobilisation générale"... alors que les partis, de droite comme de gauche, tentaient de mobiliser leur électorat. Une semaine plus tard, force est de constater que cette mobilisation n'a pas eu lieu: les électeurs de gauche ont élus leurs députés, donnant une majorité confortable au(x) parti(s) qui soutien(nen)t le nouveau gouvernement. A droite, après la claque que représente la perte d'une centaine de députés (dont des figures parfois historiques, souvent sarkozystes, de l'UMP), vient l'heure de la reconstruction.

Pour ou contre une alliance avec le FN? Comment renouveler le projet présidentiel d'une droite doublement sanctionnée? Comment préparer 2017, sans choisir le candidat? Autant de questions qui se posent à la nouvelle opposition. Car, au-delà des querelles de personnes, qui ne sont que des querelles de personnes terriblement ambitieuses, l'UMP doit aussi renouveler son logiciel. L'idéologie droitière, appliquée et renouvelée par Sarkozy, sera-t-elle abandonnée? Tel le PS après 2007, la droite doit faire des choix. Marcher sur ses deux jambes (droite populaire et droite humaniste) ou retourner vers une voie plus centriste? Les débats promettent d'être houleux.

Mais, il n'y a pas qu'à droite que des problèmes de personnalités se posent. A gauche, il va falloir recaser Ségolène Royal, battue à La Rochelle, ou Jack Lang... à qui une petite mission devrait lui permettre de survivre à une cure de silence médiatique... que son échec vosgien lui impose. Sans oublier qu'à l'automne, pendant que l'UMP choisira son président, le PS devra trouver un successeur à Martine Aubry... voire une successeure (la présidente de Poitou-Charente ayant une dernière carte à jouer).

"Reconstruction": le mot sonne juste, également, pour notre équipe nationale de foot. Sortie de l'Euro, par une équipe d'Espagne poussive et sans éclat, notre sélection apparaît bien pâle... à l'image des maillots blancs qu'ils ont arboré ce samedi soir. L'équipe, composée par Laurent Blanc, n'est qu'une juxtaposition de talents, qui n'éclosent pas faute de vouloir jouer et partager ensemble. L'alichimie collective, qui mené l'actuel sélectionneur au toit du monde, n'est plus. Là encore, un long travail attend les Bleus... Alors que la droite attend les scrutins locaux de 2014, les amateurs de foot ont déjà les yeux tournés, la même année, vers le Mondial brésilien."

 

A lire, cette semaine, mes trois articles:

- Parmi les élus... René Dosière dans l'Aisne;

- Comment résoudre le problème de l'abstention?

- Après l'Etat-UMP, un Etat-PS?

Repost 0
Published by Aurelien Royer - dans Jes6 Hebdo
commenter cet article