Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un monde meilleur: citations

Pour triompher, le mal n'a besoin que de l'inaction des gens de bien
(Edmund Burke, homme politique et philosophe irlandais du XVIIIème siècle).

 

La politique, c'est l'art de rendre possible ce qui est nécessaire
(Jacques Chirac, phrase de campagne lors de la présidentielle de 1995).

 

Ma génération a bâti les murs de l'UE; votre génération devra en décorer l'intérieur
(François Mitterrand, à Henri Emmanuelli, à l'occasion d'un entretien en tête-à-tête).

 

Dans les pyramides du pouvoir, les ovaires c'est comme l'oxygène: ça se raréfie avec l'altitude
(Isabelle Alonso, ancienne présidente des Chiennes de garde, mouvement féministe).

 

“A une juste guerre, préférons une injuste paix” (Samuel Butler)

 

“Les guerres surviennent toujours entre deux Etats de paix. Alors, supprimons la paix et nous n'aurons plus de guerre
(
Almanach de l'Os à moelle, pensée du 17 octobre 1980)

“C'est dans son coeur qu'il faut construire la paix” (Dalaï-Lama)

“Il n'y aura pas de paix sur cette planète tant que les droits de l'homme seront violés en quelque partie du monde que ce soit”
(
René Cassin, in "Déclaration universelle des Droits de l'Homme", 1948)

“Il est plus facile de
faire la guerre que la paix” (
G. Clemenceau, Discours de paix, 1919)

“Il n'y a jamais eu de bonne guerre ni de mauvaise paix” (Benjamin Franklin, Lettre à John Quincy, 1783)

“Deux coqs vivaient en paix: une poule survint,-Et voilà la guerre allumée”
(
Jean de La Fontaine, Fables "les Deux Coqs")

“On ne fait la guerre que pour faire enfin la paix” (Dictionnaire Le Littré)

“La paix, c'est de la
guerre ailleurs”
(
Jacques Prévert)

“S'irriter d'un reproche, c'est reconnaître qu'on l'a mérité” (Tacite, historien romain des Ier et IIème siècles après JC)

Petite présentation du blog... et de son auteur

Nouvelle DonneDe 2005 à 2012, j'ai tenu un blog intitué Jes6 ("Justice, Equité, Solidarité, pour une VIème République"), réagissant aux faits d'actualité et aux décisions de la présidence Sarkozy.

Homme de gauche, l'élection de François Hollande a été une bonne nouvelle, l'ouverture d'une nouvelle phase...

Mais, mon métier m'a éloigné de la blogosphère.

Déçu par la politique menée, mon militantisme socialiste s'est petit à petit éteint. Fin 2013, la création d'un nouveau parti, Nouvelle Donne, a rallumé la flamme d'un citoyen qui perdait son optimisme. Alors que 2014 est une année électorale, qui s'annonce donc passionnante sur le plan politique, j'espère reprendre le chemin de mon clavier pour alimenter un blog auquel je veux donner un nouveau souffle !

 
Né en Picardie en 1986, j'ai grandi, étudié et travaille toujours dans cette région: je suis aujourd'hui professeur d'Histoire-géographie dans un collège de l'Aisne et mon métier est ma passion ! La politique, qui permet aux uns de s'investir pour changer la vie des autres, m'attire depuis le plus jeune âge.

De 2006 à 2009, j'ai fait partie de la première fournée de CRJ (Conseillers Régionaux Jeunes) élue au suffrage direct par les jeunes de 16 à 25 ans de ma région: ce mandat de trois ans m'a donné l'expérience du travail d'équipe et l'opportunité de contribuer à des projets concrets.

 

De 2006 à 2010, j'ai été militant au PS, participant à la campagne présidentielle de Ségolène Royal puis aux municipales de 2008 au cours desquelles je fus, moi-même, candidat sur une liste d'opposition au maire sortant. A quelques voix, j'aurais pu être conseiller municipal !

Ecologiste convaincu, je me décris volontiers comme progressiste et humaniste: changer le monde, changer l'Europe, changer la France. Les défis sont nombreux. Placer l'homme au coeur d'un système gangréné par l'argent et les puissances hors-sol anti-démocratiques, quel défi !

 

La renaissance de mon blog n'est pas une rupture: dans la colonne de droite, vous pouvez accéder à mes "Archives Jes6" (où je souhaite garder la trace de ces pages de propositions Oiseau-bleu-de-Magritteque j'ai rédigé pendant ces années) ansi qu'aux principales communautés auxquelles je continuerai de contribuer, qu'il s'agisse de "Réformer la France", "La voix des Européens" ou "Pour un monde meilleur" que j'ai créé avec l'ambition d'en faire une plate-forme utopique où puissent s'exprimer les rêves les plus fous d'un monde pacifié, démocratisé et équitable des blogueurs optimistes.

 

Sur "AurelR le citoyen", je vous souhaite de bons moments de lecture.

N'hésitez pas à publier vos commentaires, à me suivre via la newsletter du blog, ainsi que les réseaux sociaux (notamment sur Twitter: @AurelienRoyer86 et les hashtags #reprendrelamain, #bonsenscitoyen, #mondemeilleur), ou à me contacter par mail (en attendant de la renouveler): contact@jes6-leblog.eu

27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 08:53

Vendredi 27 Juillet 2012: dans un an, jour pour jour, les JO de Londres débuteront avec une cérémonie d'ouverture suivie dans le monde entier. Ces Jeux olympiques, qui auraient pu être parisiens, nous offriront un été sportif comme on les aime. Où performances, esprit de compétition mais aussi esprit d'équipe et solidarité internationale réjouiront les amateurs de grands rendez-vous à la fois sportif et festif. A ce titre, l'été 2011, qui n'est pas encore terminé, nous a offert un beau spectacle. Entre le Tour de France, qui a enflammé un nombre croissant de téléspectateurs français, et les Mondiaux de natation qui se déroulent en ce moment à Shanghai, nous sommes servis ! Et ces compétitions nous procurent d'autant plus de plaisir que les athlètes qui y participent se donnent à fond en respectant les valeurs du sport. Ainsi, le Tour 2011, marqué par les dix journées passées avec la maillot jaune de Thomas Voeckler (lui qui avait déjà enflammé les esprits français en 2004 alors que, inconnu du grand public et tout jeune champion de France de cyclisme sur route, il s'était fait un nom en portant la précieuse tunique dix jours durant), restera comme l'un des Tours de France les plus propres de ces dernières années. La décennie 2000, débutée avec les incroyables sacres successifs d'Armstrong, a été entachée de scandales à répétition, les tricheurs trouvant toujours un nouveau moyen de se doper avec des produits identifiés tardivement par les autorités de contrôle. Cette année, un contrôle anti-dopage s'est révélé positif (même si l'on attend les résultats des derniers tests pratiqués dans les derniers jours de course). Et les grands champions, un temps soupçonnés (comme l'Espagnol Contador), n'ont pas réitérés leurs exploits passés... Le vainqueur du Tour 2010 termine, cette année, derrière le Français Voeckler, dopé par son courage, sa détermination et les encouragements de tout un peuple.

 

Le Tour 2011 est redevenu populaire. Les courbes d'audience ont été meilleures. Le nombre de spectateurs, sur les routes, n'a pas faibli. Venus de tous les pays, encourager leurs champions nationaux, Néerlandais, Belges, Luxembourgeois, Espagnols et même Australiens ont participé à cette ambiance de fête... si l'on met de côté ces abrutis, chaque année plus nombreux, qui courent aux côtés des cyclistes, principalement dans les pentes montagneuses. Non seulement, ils sont la risée des téléspectateurs, mais ils risquent de gêner, voire d'entraîner la chute des cyclistes qu'ils pensent aider. Il est logique de voircertains coureurs, agacés, s'en prendre à ces faux supporters qui préfèrent passer à la télé

Voeckler-Rollandplutôt que vivre intensément ce moment. On a même pu voir cette année d'autres spectateurs barrer la route à ces énergumènes, faute d'une présence policière suffisante pour assurer la sécurité du public et des coureurs ! Heureusement, on retiendra davantage les performances sportives, la complicité des coureurs français de l'équipe Europcar (Voeckler bien sûr, mais aussi, Pierre Rolland - photo, à gauche, victorieux à l'Alpe d'Huez... et peut-être le coureur français qui remportera un des prochains Tours de France !), ou encore la belle victoire finale, émouvante et méritée, de l'Australien Cadel Evans. Plusieurs fois second du classement ces dernières années, discret et tacticien anti-dopage, il est resté solidement accroché dans les hauteurs du classement, prenant sa victoire lors du dernier contre-la-montre. Méritée... sa victoire fut aussi attendue par tout un peuple. C'est la première fois qu'un Australien remporte une courte de cette importance, au point que, dans son pays, des citoyens ont réclamé au gouvernement un jour férié exceptionnel pour fêter ce succès !

 

Un jour férié, les Français pourraient aussi en réclamer pour célébrer le duo Lacourt-Stravius, ex-aequo dans la course du 100 mètres dos à Shanghai. Là aussi, c'est la première fois qu'un (deux) Français remporte une course masculine individuelle d'un championnat du monde de natation ! Ca se fête... d'autant plus que le duel annoncé entre les deux tricolores (favoris de cette finale de légende) s'est finalement transformé en duo ! Rares sont les occasions de voir un course s'achever sur une égalité parfaite entre les deux premiers. Et, comme pour le cyclisme, ces championnats sont l'occasion de découvrir de nouveaux talents, de nouveaux nageurs... preuve que les sports où l'argent-roi n'est pas encore installé font naître un vivier de jeunes talents. Alors que le Tour a vu la médiatisation de Pierre Rolland, la natation nous offre, quasiment chaque année, depuis la révélation de Laure Manaudou aux JO d'Athènes en 2004, l'éclosion d'un nouvel espoir: après Alain Bernard aux JO de Pékin en 2008, l'année 2009 avait vu l'apparition d'Amaury Leveaux, Camille Lacourt ou encore Hugues Dubosc. Cette année, c'est donc Jérémy Stravius, co-champion du monde du 100 mètres dos, qui fait son entrée dans la cour des grands. Espérons qu'en 2012, avec les JO de Londres, d'autres talents nous rapportent un flot de médailles olympiques... En attendant, que ce soit le cyclisme, la natation ou le rugby (avec le Mondial en Nouvelle-Zélande, courant septembre), l'importance d'un sport propre, loin des milliards drainés par le foot, nous est confirmée. Quoi de plus beau qu'une compétition saine montrant à nos enfants les valeurs que partage l'humanité? Pour vibrer (la revoir me donne des frissons !), voici la vidéo (déjà disponible) de la finale qui a dont vu la double victoire française à Shanghai: à savourer ! Bonne journée !

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires